Magazine En Cours n°4

Edito

L’ESS, une autre façon d’entreprendre.

Éric Chenut , Président

La semaine de l’Economie sociale et solidaire (ESS), prévue du 13 au 20 mars 2017, sera l’occasion de promouvoir auprès des élèves d’une part, une autre façon d’entreprendre, de créer collectivement de la valeur, d’ancrer son projet d’en- treprise dans une vocation sociale. D’autre part, un modèle qui responsabilise individuellement et collectivement tout en favorisant l’émancipation de chacun en tant qu’acteur du projet.

En amont de cette semaine, et notamment dans le cadre des enseignements pratiques interdisciplinaires, chaque professionnel de l’éducation a la possibilité avec le dispositif « Mon ESS à l’école » promu par L’ESPER de créer avec leurs élèves des projets à vocation humaniste et solidaire.

Ce numéro d’En Cours vous donnera quelques idées à réutiliser.

Vous y trouverez également des initiatives de la communauté éducative pour relayer des bonnes pratiques en matière d’hygiène à l’école, réel enjeu de santé publique.

Il sera enfin question de l’égalité filles-garçons, priorité de l’ADOSEN, et enjeu crucial de notre société pour vaincre les stéréotypes, les discriminations et l’autocensure que l’on constate dès l’orientation scolaire.

Ce sont autant de sujets qui nécessitent un diagnostic préalable et un dialogue avec les élèves pour être pleinement appréhendés.

C’est pourquoi l’ADOSEN, dans le cadre du parcours éducatif de santé, a décidé de développer un service numérique : FilGood© (www. lgood-sante.fr) qui permettra aux professionnels de l’éducation d’établir un diagnostic sur le bien-être perçu et vécu des élèves et d’ainsi orienter les politiques de prévention et d’éducation à la santé.

L’éducation pour la santé, constitutive de l’émancipation citoyenne, contribue à la liberté des enfants et adolescents dans la construction de leur parcours et de leur identité. Certains enfants à travers le monde n’ont toujours pas accès à ces droits fondamentaux. Le 20 novembre, la journée internationale des droits de l’enfant a été l’occasion de rappeler que le combat pour la liberté, l’égalité, la solidarité et la laïcité restent de pleine actualité.